L’HOMME MONTAGNE

«L’HOMME MONTAGNE »

Aliska LAHUSEN, LUO Mingjun,  CHAE Sungpil, AND LIU Guangyun  QUATUOR Exhibition

new dates: (8)-9  – 12 SEPTEMBER 2020 (with new artworks)

Luo Mingjun, Tempête de nuit, 2017, huile sur toile, 190x240cm

Luo Mingjun, les empreintes 2, 2015, huile sur toile, 120x100cm

Luo Mingjun, Au dessus des nuages, 2020, huile sur toile, 55x45cm

LIU Guangyun, filing spaces, 50 000 pearls, 2015, HD video color sound, 3’27, edition of 2

Aliska Lahusen, pluie 3, 2017, huile, pastel sur plomb et pigment, 210x280cm

Aliska Lahusen, miroir de bronze, 2021

Aliska Lahusen, Support de songe (Série de 8), 2021 , Céramique , 13x20x32 cm

Chae Sungpil, portrait d’eau(210505), 2021, 100x100cm, pigments naturels sur toile

Chae Sungpil, Rêve de terre(210316-1&2), 2021, terre et encre de Chine sur toile, 162x130cmx2

« L’HOMME MONTAGNE »

LUO Mingjun, Aliska LAHUSEN, CHAE Sung-Pil et LIU Guangyun, Exposition quatuor

ART PARIS, Grand Palais éphémère (Champs de Mars), 8-11 septembre 2021

Li Bai, poète-aventurier du 8ème siècle sous la dynastie Tang, a écrit un poème resté célèbre dans lequel il décrit un homme qui finit par devenir la montagne à force de la contempler.

Cette illustration taoïste, qui réunit humains, ciel et terre dans le souffle vital de l’univers, se retrouve dans les œuvres des quatre artistes retenus par Red Zone Arts Gallery.

Luo Mingjun, née dans le Sichuan en Chine et vivant à Bienne en Suisse, s’interroge, dans ses peintures ou dans ses dessins, sur son identité, son histoire et sur la manière d’être au monde. Pour y parvenir, elle s’inspire d’anciennes photographies qu’elle redessine à la mine de plomb sur papier, ou reproduit sur toile à la peinture à l’huile; elle instaure ainsi un dialogue empli d’émotions entre présent et passé.

Aliska Lahusen, née à Lodz en Pologne et vivant à Paris, se situe entre Orient et Occident, créant des œuvres strictement contemporaines et pourtant inspirées de la tradition zen du Japon qui la fascine depuis toujours.
Dans ses peintures à l’huile sur feuilles de plomb ou étain, dans ses laques ou dans ses sculptures, cette artiste oeuvre d’abord à rendre compte de l’harmonie du monde.

Chae Sung-Pil, né sur une île de Corée et vivant près de Paris, incarne parfaitement «l’homme montagne » : puisqu’il mélange terre, eau et pigments naturels, correspondant aux trois éléments fondamentaux de la philosophie taoïste ( terre, eau, ciel) pour peindre ses toiles d’où surgissent des paysages et des images en lien avec la tradition de céramique du 10ème siècle avant JC, où la simplicité a valeur spirituelle.

Enfin, une vidéo de Liu Guangyun, né à Jinan en Chine et vivant près de Mayence en Allemagne, montre des mutations brutales du monde actuel, pour la recherche d’une autre humanité.